loading page

Chargement en cours...

Jean Roll

1921-2015

Jean Roll est un peintre né à Genève (Suisse) où il a principalement travaillé. Il y fut également professeur à l’Ecole des Beaux-Arts et des Arts Décoratifs. Son travail artistique comprend des décorations monumentales, des décors de théâtre, des mosaïques, des tapisseries, des fresques et des vitraux pour des bâtiments publics ou privés. Il fut membre de la Société suisse des Beaux-Arts.

Mais c’est essentiellement dans la peinture de chevalet qu’il a construit son identité et une œuvre d’une profonde originalité, d’un esthétisme universel. Hors des courants agités du XXe siècle, la peinture de Jean Roll peut se définir comme celle du silence, du dépouillement et de l’apprivoisement des formes géométriques jouant avec la lumière. Dans l’histoire des genres, ses tableaux pourraient se rattacher à la nature morte, mais il préférait le terme de nature silencieuse, comme exprimé dans la traduction anglaise
« Still life » ou allemande « Stilleben », voir hollandaise « Still leven ».

Après une première période essentiellement sobre en tonalités de gris, noir et blanc, la palette des tableaux de Jean Roll s’enrichit des camaïeux de gris, rose, bleu, parfois avec une touche de rouge ou vert. Elle fait écho avec une nature de sable et d’eau qui dans son dépouillement touche au mystique. Les compositions sont élaborées avec une sobriété construite, parfois limitée en bas par une horizontale ou contenant les instruments de mesure aidant à la parfaite géométrie de l’ensemble.

On retrouve des formes et des objets récurrents comme l’œuf, dont la forme parfaite et la blancheur s’accordent à l’harmonie de l’ensemble; un verre ou une sphère transparente permettent, comme dans la peinture hollandaise du XVIIe siècle, les jeux de lumière et de percevoir les reflets des formes environnantes déformées. La sphère marbrée noire ou un obélisque noir constituent souvent le pendant antagoniste de l’œuf. Les fleurs blanches confèrent légèreté et suavité aux tableaux et y ajoutent un sens : notre odorat perçoit leur effluve par l’imagination. Le livre, figuré comme quelques pages blanches assemblées est également un thème récurrent dans les tableaux : il évoque la promesse de pages à écrire, il symbolise peut-être le livre de vie de l’individu.

Autre attribut de l’écriture et symbole de pureté, la plume blanche, qui se pose dans certaines compositions avec légèreté. La plume de paon évoque l’exotisme, celle du carnaval ou de l’orient.

Les tableaux de Jean Roll renvoient à un univers silencieux en questionnant le sens de la vie par les symboles originels. L’apparition d’un crâne au centre de certaines toiles rappelle que la mort est inévitable.

La figure humaine est présente dans les œuvres de Jean Roll, parfois comme des petites silhouettes luttant dans l’immensité des paysages, dans un absolu qui les dépassent. Certains éléments représentent, dans des paysages désertiques, les combats de la psyché dans un style réaliste.

La sensualité est palpable dans cet univers de camaïeux de bleus et de gris, insufflée par une touche rose, l’intérieur d’un coquillage qui renvoie à l’intimité féminine. Quand il se rapproche de son modèle, c’est la femme que Jean Roll peint le mieux. Dans les portraits de ses proches ou dans le corps drapé d’une femme mythique comme dans le tableau « Voyages et découvertes » en 1984, la femme rejoint l’immensité d’un paysage.

 

 

 

Peintures

Voir les peintures

 

Expositions

Voir les prochaines dates

 

Contact

Nous contacter

 

 

Photographies de Jean Roll dans son atelier en 2011 par Jean-Luc Ray - jlray@digimage.org